Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venez à la découverte du merveilleux monde animal. Tout savoir sur tous les animaux, c'est ici et c'est pour vous !

Alouate roux

Publié le 9 Juin 2005 par Animofan in monde-animal

 L'ALOUATE ROUX


 ORDRE

 FAMILLE

 GENRE ET ESPECE

 Primates

 Cébidés

 Alouatta seniculus

 

 

DESCRIPTION:

L’alouate roux est couramment appelé singe hurleur en raison de la phénoménale puissance de ses cris, qui sont alors audibles à prés de 3 kilomètres à la ronde. La raison pour laquelle ces hurlements sont aussi puissants est que l’alouate roux possède un larynx spécial : en effet l’os de sa gorge (os hyoïde) est plus grand qu’à l’ordinaire et fait ainsi office de caisse de résonance.  L’alouate roux est le plus gros singe américain ; il est facilement identifiable par son corps et ses membres puissants, ainsi que par son pelage roux. Un autre élément permettant de l’identifier est une grande barbe qui masque sa gorge. Pour pouvoir grimper sans difficulté aux arbres, leurs mains sont fortes et habiles, et elles possèdent cinq doigts pour leur permettre de bien s’agripper. Les deux premiers sont séparés des trois autres, ce qui rend la manipulation des objets et de la nourriture quelque peu difficile.

 


L'alouate roux est surtout connu pour les cris stupéfiants qu'il pousse à l'égard de ses rivaux.


 MODE DE VIE:

L’alouate roux vit au sommet des arbres sur lesquels ils passent ses journées à la recherche de nourriture. Il s’agit d’un animal sociable, qui vit en bandes généralement composées de 6 à 8 individus, bien que certains groupes atteignent parfois une quarantaine d’animaux. Chaque bande est dirigée par un mâle dominant, généralement le plus vieux, qui se charge de la protection du territoire. Pour cela, le mâle dominant, parfois aidé de ses congénères, pousse d’importants hurlements en début de matinée ou au crépuscule, dans le but de dissuader les groupes rivaux de s’aventurer sur le territoire occupé. La majeure partie du temps, les alouates roux évoluent au sommet des arbres, là où se déplacer leur est aisé, et cela même si leur poids les obligent à se cramponner aux branches les plus grosses. Ils ne progressent que très lentement, et ne parcourent pas plus d’une centaine de mètres par jour. De plus, ils ne sont pas actifs toute la journée, et préfèrent se reposer durant les heures les plus chaudes. Cependant, les alouates roux sont capables de fournir d’importants efforts physiques. Ainsi, ils sont de bons sauteurs et savent utiliser leur queue préhensible, toute recouverte de fourrure à l’exception de sa face inférieure, en tant que point d’appui. Il leur arrive même de descendre sur le sol et d’effectuer des traversées de terrains découverts, ou bien encore de nager si cela leur est nécessaire. Toutefois, ils ne passent jamais la nuit au sol, et remontent aux sommets de la végétation pour dormir sur les branches.

 


Il passe ses journées au sommet des arbres à se nourrir de feuilles.

 

ALIMENTATION:

 Son régime alimentaire se compose essentiellement de feuilles et de fruits, bien qu’il puisse occasionnellement manger des noix, des graines, des fleurs, mais aussi des petits mammifères, des reptiles et des oiseaux. Il s’agit donc avant tout d’un herbivore, qui est habitué aux fibres végétales dures. En se nourrissant de graines qui sont ensuite rejetées plus loin par ses excréments, il joue un rôle important dans la régénération de la forêt. Son estomac est très développé car l’alouate roux a besoin d’ingurgiter beaucoup de nourriture pour survivre, et donc de posséder une digestion rapide. Pour cette raison, de puissantes colonies de bactéries qui accélèrent la digestion vivent à l’intérieur même de son estomac. De plus, l’alouate est très sélectif dans le choix de sa nourriture, et il choisit les plantes les plus nutritives et les plus tendres. Cette sélection qualitative et la lenteur de ces mouvements lui permettent alors de tenir plusieurs semaines en se nourrissant exclusivement de feuilles d’arbres.

 


L'alouate roux passe une grande partie de sa journée a rechercher sa nourriture.

 

REPRODUCTION:

 La reproduction de l’alouate roux n’est pas saisonnière puisque mâles et femelles s’accouplent tout au long de l’année. De plus, il s’agit d’une espèce polygame et les mâles aussi bien que les femelles ont des rapports avec plusieurs partenaires. Après la fécondation et une gestation de 20 semaines, la femelle met bas un unique petit. Le petit naît couvert de poil et s’accroche immédiatement à la fourrure de sa mère, pour que celle-ci puisse continuer à suivre le groupe dans ces déplacements. Le jeune grimpe ensuite sur le dos de sa mère et il y restera pendant une bonne année. Après quoi, il pourra suivre par lui-même la bande à laquelle il appartient mais il ne sera sevré que plus tard, vers l’âge de 18 à 24 mois. Les jeunes mâles ayant atteint la maturité sexuelle (ce qui sont âgés de 3 ou 4 ans) seront ensuite chassés par le mâle dominant, et ils devront à leur tour trouver des bandes dont ils pourront être les chefs. Lorsque cela arrive est qu’un nouveau mâle prend la place de l’ancien dominant, il est fréquent qu’il tue tous les nouveau-nés, peut-être pour provoquer un retour en chaleur des femelles.

 


Durant toute sa première année, le jeune vit sur le dos de sa mère.

 

 FICHE ZOOLOGIQUE

 

DIMENSIONS:


Longueur (tête et corps): mâle: 50-72 cm
femelle: 46-57 cm

Queue: 50-75 cm

Poids: mâle: 6,5 kg
femelle: 4,5 kg

 

REPRODUCTION:


Maturité sexuelle
: 3-4 ans

Accouplements: toute l'année

Gestation: 140 jours

Portée: 1 seul jeune, la femelle a une portée tous les deux ans

 

MODE DE VIE:


Moeurs
: actif le jour, vit en groupe variant de 5 à 40 individus

Régime: feuilles, fruits, noix, graines, petits mammifères, reptiles, oiseaux

Longévité: inconnue

Particularité: hurlements très puissants

 

ESPECES PROCHES:


Il existe 6 espèces d'Alouatta.


HABITAT:

En rouge: aire de répartition de l'alouate roux.


REPARTITION:


L'alouate roux est présent depuis le nord de la Colombie et du Vénézuela jusqu'à l'embouchure de l'Amazone. On le rencontre également dans les Andes, jusqu'au Rio Madeira vers l'est, et jusqu'au nord de la Bolivie vers le sud. Enfin, il côtoit la Guyane et le nord du Brésil.


PROTECTION:


L'alouate roux n'est pas considéré comme une espèce en danger alors que c'est le cas pour d'autres cébidés, cependant son avenir reste très inceratin à cause de la destruction de son habitat forestier.

 


 

 

Commenter cet article

cogoni 14/01/2010 20:29


je vous ai deja ecrie et vous menerver  a la fin vous avez pas mis les pirahnas si vous pouver le mettre avant le jedi 21 janvier 2010 merci a vous a+