Venez à la découverte du merveilleux monde animal. Tout savoir sur tous les animaux, c'est ici et c'est pour vous !

La perruche de Pennant

Publié le 23 Juin 2005 par Animofan in monde-animal

 LA PERRUCHE DE PENNANT


 ORDRE

 FAMILLE

 GENRE ET ESPECE

 Psittaciformes

 Psittacidés

 Platycercus elegans

 

 

DESCRIPTION:

La perruche de Pennant est une espèce très colorée de la grande famille des perroquets. Elle est abondante dans toute son aire de répartition à l’est de l’Australie. Cette perruche est aujourd’hui appréciée dans les jardins et est élevée en captivité, d’autant plus qu’elle est réputée moins bruyante et moins agressive que les autres espèces. En revanche, les exploitants agricoles d’Australie la pourchassent sans pitié, car elle s’attaque jusqu’à causer d’importants dégâts aux cultures de fruits juteux. La perruche de Pennant est identifiable par son plumage rouge, marqué de bleu à la gorge, aux ailes et à la queue. On remarque aussi des tâches noires marquant tout le dessus du dos, et produisant ainsi un plumage rappelant les écailles des reptiles. Il est difficile de distinguer le mâle de la femelle car leur plumage est identique, et le seul indice crédible permettant une telle distinction reste la taille de l’oiseau, étant donné que la femelle est un petit peu plus petite que le mâle. En revanche, les jeunes sont le plus souvent identifiables car leur plumage reste vert un certain temps, afin de leur assurer un meilleur camouflage au sein de la végétation. Il existe cependant quelques exception, notamment en cas de malnutrition, où le jeune peut posséder un plumage rouge dès son plus jeune âge. Enfin, il est intéressant de savoir que l’environnement dans lequel vivent ses oiseaux influe sur la couleur de leur plumage, puisque plus le milieu sera humide et plus le plumage sera sombre, tandis que plus le milieu sera sec et plus le plumage sera jaune.

 


Les jeunes sont identifiables grâce à leur plumage généralement vert


 MODE DE VIE:

La perruche de Pennant habite et recherche les forêts côtières et montagneuses du sud-est de l’Australie. En montagne, elle peut vivre jusqu’à 2000 mètres d’altitude et s’adapter à un environnement enneigé. Sur le littoral, les habitations toujours plus nombreuses contribuent à la destruction de son milieu naturel, mais elle semble s’accommoder des jardins et des parcs des banlieues. Les adultes vivent surtout en couple, bien qu’ils puissent se réunir pour constituer un petit groupe de 4 ou 5 individus. Par contre, les jeunes qui n’ont pas atteint la maturité sexuelle forment de plus grands groupes, pouvant atteindre quelques dizaines d’individus. La perruche de Pennant ne semble pas très sauvage, si bien que lorsqu’elle s’aventure ou s’installe en banlieue, elle apprécie la nourriture et les miettes de pains offertes par les passants, et va même jusqu’à se baigner dans des fontaines construites spécialement pour elles. Il faut aussi savoir qu’il existe trois races de perruches de Pennant, sensiblement différentes les unes des autres par leur aire de répartition. La plus petite est Platycercus elegans nigrescens et se trouve au nord-est du Queensland. La plus grosse mais aussi la plus colorée est Platycercus elegans melanoptera, qui se rencontre uniquement sur l’île Kangourou. Enfin, la plus répandue est Platycercus elegans elegans, qui a même était introduite en Nouvelle-Zélande et sur l’île Norfolk.

 


Ce couple de perruches de Pennant a décidé d'élir domicile en banlieue plutôt qu'en forêt.

 

ALIMENTATION:

 L’alimentation de la perruche de Pennant est semblable à celle des autres espèces appartenant à la famille des perroquets. Ainsi, cet oiseau se nourrit essentiellement de graines, de fruits et de bourgeons, mais il capture aussi des insectes et des larves. La perruche de Pennant recherche sa nourriture à même le sol, en picorant les graines et en grignotant les feuilles des plantes telle que l’eucalyptus. Elle s’aventure parfois dans les sous-bois pour en retirer fruits et baies. La perruche de Pennant décortique les graines à une vitesse impressionnante. Pour cela, elle saisit la graine avec sa patte, la plaque contre sa mandibule supérieure à l’aide de sa langue et enlève la coquille avec sa mandibule inférieure. Les graines sont ensuite avalées tout entières. La perruche de Pennant peut causer des dégâts sur les cultures de fruits auxquelles elle n’hésite pas à s’attaquer; mais en contrepartie de ses dégâts il ne faut pas oublier qu’elle extermine un grand nombre d’insectes nuisibles.

 


La perruche de Pennant est parfois pourchassée pour les dégâts qu'elle cause aux cultures de fruits.

 

REPRODUCTION:

 La saison des nids de cette espèce commence dès septembre et s’achève en février. Durant cette période, lorsqu’un mâle rencontre une femelle, il effectue une importante parade nuptiale. Il procède en laissant traîner ses ailes et en gonflant les plumes de son torse.  Il déploie aussi sa queue qu’il s’empresse de balancer, tantôt à gauche, tantôt à droite. Par moment, il tient sa tête haute et la rejette en arrière, tandis que peu après, il la baisse comme s’il s’inclinait. La femelle est tout d’abord frustrée par cette attitude, puis elle s’apaise lorsque le mâle vient la nourrir. Une fois l’accouplement terminé, le mâle va se mettre à la recherche d’un endroit propice à la construction de leur nid. La plupart du temps, les perruches de Pennant nichent dans un trou d’arbre car c’est le seul endroit pouvant assurer le camouflage des couleurs vives de la femelle. Une fois l’emplacement choisis, la femelle le rejoint et les deux oiseaux s’affairent alors à aménager l’endroit, notamment en y déposant quelques brindilles de bois mort où seront déposer les œufs. La femelle se mettra à couver dès le second œuf, tandis que le mâle se chargera de la nourrir et de surveiller les environs. Au total, ce sont 5 à 8 œufs, arrondis et parfaitement blancs, qui seront pondus. Après une couvée de 21 jours les jeunes éclosent et voient le jour. Si les conditions de reproduction sont bonnes, la femelle est tout à fait capable de pondre dans un autre nid avant même que les premiers aient pris leur envol. C’est à environ 5 semaines que les jeunes prennent leur envol, mais ils restent avec leurs parents 5 semaines de plus avant de partir rejoindre d’autres jeunes de leur âge pour former une bande.

 


Seul un trou dans un arbre peut camoufler sans risque les couleurs de la femelle.

 

 FICHE ZOOLOGIQUE

 

DIMENSIONS:


Longueur: 32-37 cm

Poids: 55-65 g

 

REPRODUCTION:


Maturité sexuelle
: à 1 ou 2 ans

Accouplements: fin août à début février

Pontes: 1 ou 2 par an

Oeufs: 5-8, blancs et ronds

Incubation: 21 jours

 

MODE DE VIE:


Moeurs
: sédentaire, vit en couple ou en groupe de 5 individus maximum

Régime: graines, fruits, bourgeons, insectes, larves

Longévité: 10 ans dans la nature, jusqu'à 25 ans en captivité

 

ESPECES PROCHES:


Il existe 3 races de la perruche de Pennant. Le genre Platycercus comprend aussi la perruche flavéole: P. flaveolus, la perruche omnicolore: P. eximius, et la perruche gracieuse: P. venustus.


HABITAT:

En rouge: aire de répartition de la perruche de Pennant.


REPARTITION:


La perruche de Pennant fréquente surtout les zones forestières du littoral et les massifs montagneux, dans le sud-est de l'Australie. Elle a était introduite avec succés en Nouvelle-Zélande et sur l'île Norfolk, avant d'être aujourd'hui domestiqué dans tous les pays du monde.


PROTECTION:


La perruche de Pennant n'est pas menacée malgré la destruction de son habitat forestier. Elle semble bien s'adapter aux parcs et jardins des banlieues et les effectifs demeurent assez importants.

 


 


 

Commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog